Image default
Photographes Portraits

Enrique Vega, haut en couleur

Janvier. Premier mois de l’année. Demandez autour de vous, et vous verrez. Syndrome du post nouvel an, de l’hiver déprimant, d’une nouvelle pression ou je ne sais quelle autre chose qui pèse sur le moral, qui alourdit le corps. Pas si facile de se remettre dans le bain, de se remettre à l’action. Parfois compliqué de se lever et souvent dure de trouver la volonté de ne pas hiberner pendant quelques temps. Mais le manège ne s’arrête jamais, et oh mon dieu quelle joie d’apprécier les photographies de mode de Enrique Vega, pendant ces temps pluvieux. Quelques mots pour vous le présenter et vous confier comment ce photographe réussit à éclairer mes jours d’hiver. 


Enrique Vega est basé à New York. Enrique Vega vient du Mexique. Enrique Vega est un photographe de mode et de beauté. Enrique Vega a travaillé pour de nombreux magazines tel que Vogue, Allure, Glamour, Harper’s Bazaar, L’Officiel…

Colorée, pigmentée, sa photographie me fait rêver. Parfois psychédélique ou pop, envoutante et captivante. J’aime son style affirmé, sa vision qui illumine mes pensées. La couleur est omniprésente dans son travail. Le ciel bleu est un élément phare. Le portrait est son art.

 

Il met en avant le charisme des femmes, en tant que spécialiste de la beauté, spécialiste de la mode. Admiration, exaltation. Dans son portfolio, je n’ai pas trouvé un édito qui ne me plait pas. Je n’ai pas trouvé un cliché qui ne me touche pas. En regardant ses photographies, Enrique Vega m’emmène dans un tourbillon d’émotions à l’infini. Joie et énergie. Retouche parfaite, jamais surfaite. Caractère, profondeur.

Comme si l’été ne s’était jamais arrêté, comme si le soleil n’était jamais parti, la lumière de sa photographie me donne l’impression que la température ambiante est toujours agréable, jamais trop, jamais insuffisante, toujours juste.

Son travail est cohérent, son oeil est précis. Je suis en grand émerveillement, en immense éblouissement.

Je vous invite à le suivre sur instagram ainsi que sur son site.

See you,
Hoa.

Articles similaires

À l’époque de Monsieur Christian Dior…

Hoa

La photographie de mode c’est quoi ?

Johanna

Moonkiid : les photographies d’un shooting ensoleillé

Hoa

Leave a Comment