Image default
Campagnes Images

Kaia Gerber, nouvelle égérie Jimmy Choo

La mode jusqu’au bout des ongles, la mode jusqu’au bout des pieds. Parlons d’actualité. Pour cette saison printemps été 2019, la marque Jimmy Choo, d’une très grande notoriété, fait appel à Kaia Gerber, mannequin réellement sollicitée.


Il y a un an, je vous exprimais mon admiration pour Kaia Gerber, étoile montante de la mode. Aujourd’hui, je ne pourrais presque pas trouver les mots pour exprimer son ascension fracassante. Les marques se l’arrachent et font du mannequin leur égérie, la propulsant sur le devant de la scène… et réciproquement. Que ce soit chez Stella McCartney, Fendi, Chanel… et maintenant Jimmy Choo, la jeune femme est partout, y compris sur les podiums.

La campagne a été réalisée par le photographe Steven Meisel, lui aussi, figure emblématique de la mode.

Clichés en noir et blanc, ainsi qu’en couleur, Jimmy Choo joue la sobriété. Un décor d’une très grande simplicité avec pour unique élément une sorte de bloc domino, qui permet à Kaia de s’asseoir. La luminosité est sur elle, autant visuellement, que spirituellement.

Kaia Gerber porte les sneakers et talons mais pas que, puisqu’elle est aussi vêtue à l’effigie de la marque d’un sweat-shirt blanc « Jimmy » et d’un noir « Choo », nouvelle collaboration en édition limitée avec les directeurs artistiques Mathias Augustyniak et Michael Amzalag de M/M Paris.

Sur cette campagne et sur cette nouvelle collection SS19, Kaia s’exprime : « Pour moi, Jimmy Choo représente la force et la puissance. Je suis tellement reconnaissante de faire partie de l’esprit jeune de la marque et je pense que l’assurance et confiance en soi des femmes sont vraiment représentées à travers la collection. »

Les premières photographies sont apparues sur Instagram. Et j’ai hâte de voir l’intégralité des images, pour apprécier une nouvelle fois toute la beauté de la jeune mannequin au portrait angélique, devenu emblématique.

See you,
Hoa.

Articles similaires

3 envies après un oeil sur « The Spirit of Travel » by Louis Vuitton

Hoa

Gucci Guilty, retour dans les années 60

Johanna

L’esthétisme d’Hedi Slimane chez Céline

Hoa

Leave a Comment