Image default
Images Magazines

Margot Robbie pour le Harper’s Bazaar

L’Amour. Oui je dis bien l’Amour avec un grand A ; car quand mes yeux se sont posés sur le Harper’s Bazaar Décembre 2018 / Janvier 2019, mon coeur s’est arrêté. Le monde a ralenti et tout ce qui m’entourait est devenu subitement flou, brumeux et nuageux, pour ne laisser place qu’à l’incroyable beauté de cet édito mode avec Margot Robbie.


Ces photographies de mode ont été capturées par Camilla Akrans de l’agence Lundlund. Basée à New York, elle a travaillé de nombreuses fois avec le Harper’s Bazaar, ainsi qu’avec Vogue et de nombreuses marques très prestigieuses telles qu’Hermès, Chloé, Diane Von Fürstenberg, Missoni et Blumarine.

Michael Kors

Véritable admiration pour cette actrice, sincère vénération. Je l’ai adoré dans « Suicide Squad », je l’ai adulé dans « Tarzan ». Il y a en elle ce quelque chose. Ce petit plus, cette petite touche, qui me séduit. Toutes ces apparitions dans la mode me réjouissent, m’éblouissent par sa beauté charismatique, par son physique de Barbie (qu’elle incarnera en film prochainement, sans grand étonnement finalement).

Mais cette fois ci, c’est plus que cela. Le coup de foudre au premier regard. L’Amour dès la première seconde. Dans le ciel bleu ensoleillé, Margot Robbie s’envole. Fine, grande, élégante. Elle est dans les airs, comme si la terre n’existait pas, comme si le monde n’était plus là. La photographie me donne l’impression qu’elle est à 300 m du sol et que tel un ange, telle une créature ensorcelante, submergeante, venue d’ailleurs, c’est perchée là haut qu’elle se sent bien. C’est perchée là haut qu’elle est dans son élément. Qu’importe sa tenue. Qu’elle soit vêtue d’une robe bleue Chanel ou d’une noire avec un corset en croco Tom Ford, Margot Robbie est d’une beauté à couper le souffle.

J’aime la luminosité de cette série et ce bleu envoutant. J’aime cette mise en scène, presque en toute simplicité, mais incroyablement magique et terriblement artistique. Je vois un monde rêvé, un monde où tout n’est que légèreté.

See you,
Hoa

Articles similaires

Excursion désertique avec Brigitte Lacombe et Dior

Johanna

5 raisons d’aimer la campagne SS18 d’Isabel Marant

Hoa

L’égérie Dior sous les yeux de Norman Jean Roy

Johanna

Leave a Comment