Photographes Portraits

Coller à l’univers de Jenya Vyguzov

Portrait court : Aujourd’hui j’ai choisi de vous présenter le travail d’un photographe russe que je viens de découvrir : Jenya Vyguzov. Du street art en passant par la photographie de mode et les collages, j’ai tout de suite été conquise par son travail. Décalé, humoristique mais surtout pointilleux, définissent les œuvres que Jenya Vyguzov nous partage sur son compte Instagram. Je vous propose de découvrir certaines de ses créations, qu’il a notamment réalisé pour des magazines comme Numéro Russia, ou encore pour des galeries photos ou des hôtels.


 

C O L L A G E S

Je commence cette présentation par un art que j’affectionne tout particulière et dont je vous ai déjà parlé : la réalisation de collage. Lorsque j’ai découvert les collages que Jenya Vyguzov réalisait je suis immédiatement tombée sous le charme. Il utilise des éléments que j’aime utiliser, telles que les fleurs, la nature ou encore des textures associées à des photographies de mode. Permettant ainsi de créer un univers unique, propre à nous.

P H O T O G R A P H I E S

En plus de réaliser des collages, Jenya Vyguzov est un photographe de mode. Il réalise des clichés à l’esprit décalé. Parfois les poses de ses modèles sont totalement inhabituelles, il utilise également des décors qui collent à sa passion pour le street art avec des décors pleins de peinture ou devant des tableaux. Il est difficile de coller une étiquette à ce photographe tant ses inspirations sont larges, il partage des séries de photographies toutes plus différentes les unes des autres et c’est ce que j’apprécie dans son travail. On découvre à chaque shooting quelque chose de nouveau et différent du précédent. Comme si à chaque nouveau cliché il renouvelait sa propre vision de la photographie de mode.

Pour découvrir l'intégralité de son travail,
je vous invite à découvrir son site.

Johanna, x

 

Articles similaires

Prendre de nouvelles résolutions avec des photographes

Hoa

Karl Lagerfeld, génie de la mode mais pas seulement

Johanna

Interview : Mathilde Bresson, le rêve Californien

Johanna

Leave a Comment