Histoires Photographes

Lina Tesch entre photographies et contes

Découverte il y a un peu plus d’un an maintenant, la photographe allemande Lina Tesch fait partie sans aucun doute de ma liste de photographes favoris, parmi d’autres. Véritable coup de foudre artistique, je définirais son travail comme charismatique, glamour et envouteur. Elle partage différents univers, au travers de shooting qu’elle réalise pour des magazines tels que L’Officiel Suisse, des partenariats avec Dior ou encore Calzedonia ou encore pour les Galeries Lafayette de Berlin avec qui elle a collaboré à de nombreuses reprises.


 

Jours après jours, des milliers d’images se bousculent, croisent mon regard et m’interpellent, il devient alors difficile de se souvenir tellement elles sont nombreuses au quotidien. Certaines disparaissent aussi vite et d’autres nous marques et nous inspirent. C’est le cas des photographies de Lina Tesch, je découvre avec plaisir et impatience chacun de ses nouveaux clichés, elles seraient même trop peu nombreuses tant j’aime son travail. Parmi ces milliers de photographes dont les chemins s’entre chocs sur les réseaux sociaux, la jeune femme se démarque à mes yeux de manière évidente.

Pour cause, toutes ses photographies de mode sont de réelles histoires comme elle aime à les appeler. Elle réussit à me faire imaginer des contes simplement en regardant une série de photos. Les décors parfois épurés, industriels ou encore surchargés, s’accordent toujours parfaitement avec le modèle, les looks et l’histoire qui s’en dégage. Aucune erreur de prise de vues, de positionnement, de retouche, tout me plaît, tout m’attire pour avoir envie d’en voir plus, de décrypter, de revoir d’ancien shooting.

L’histoire de Lorena

Histoire inspirée de la série de photographies « Flowers » avec la mannequin Lorena Rae

❝ Lorena est une île tropicale située au sud de Tahiti. Connue pour sa beauté et l’importance que ses habitants portent à la nature. Il pousse sur cette île l’une des plus jolies fleurs qui n’est jamais existé : le Lina. La légende de l’île Lorena raconte que tous les cinq mille ans cette fleur se réincarnerait en une somptueuse jeune femme.

Comme la tradition le veut sur Lorena, tous connaissent et partagent de génération en génération cette légende. Le Lina est d’ailleurs depuis toujours le symbole de l’île.

Le soleil se couche sur la petite cité de Tahiti, bercée par la mélodie tranquille des vagues et une brise légère fait chanter les carillons des maisons. Rien n’est plus agréable que cet instant, cette soirée sur cette île, un sentiment de bien-être et d’apaisement.

Le vent souffle sur les feuilles, tout au long d’un petit chemin. Comme attirée, envoutée par quelque chose de puissant. Les derniers rayons de soleil réchauffent encore quelque peu l’île et le sable fin, les carillons continuent avec harmonie d’accompagner la course folle des feuilles. Et au loin, une lumière éblouissante apparaît, le vent souffle encore, chorégraphie naturelle, des pétales de Lina survolent le chemin.

Attiré, on aperçoit au travers des derniers rayons de soleil une silhouette… éblouit, émerveillé, rien de plus réel, naturel et parfait que cet instant.

La légende disait donc vraie, une beauté surréelle se présente devant nos yeux. Une jeune femme est enlacée par des fleurs de Lina, ses cheveux longs sont mouillés, un regard d’un bleu envoutant, le même que l’océan, la perfection a pris forme humaine par enchantement. Comme dans un rêve, la petite île de Lorena se réveillera au petit matin et réalisera subjuguée que la légende n’en était pas une et comptera parmi elle une nouvelle habitante. ❞

Johanna, x

Articles similaires

Être Princesse Soleil à Paris

Hoa

Faïd, à la recherche de l’esthétiquement beau

Hoa

La photographie de mode c’est quoi ?

Johanna

Leave a Comment