Image default
Histoires Photographes

Être Princesse Soleil à Paris

Quand j’étais enfant (et j’avoue encore maintenant), j’ai passé beaucoup de temps à regarder les dessins animés Walt Disney. Jeune homme très charmant et château éblouissant ont bercé ma jeunesse, diadèmes et robes de Princesse ont hypnotisé mes pensées. Si j’avais pu choisir ma destinée, alors, Princesse aurait été mon métier.

Pour cette fin d’année, je me suis donc prise à rêver. Les photographies de mode emportent mon esprit vagabondé, emmènent mon imagination dans un véritable conte de fées. J’ai admiré, j’ai adhéré, je me suis inspirée et j’ai commencé à penser comment je pourrais devenir Princesse à mon tour. Voici l’extrait numéro 1 : Princesse Soleil.


Luis Monteiro pour Vogue India

Luis Monteiro

Princesse au bord de l’eau, majestueuse et somptueuse. Bientôt Reine des îles Caraïbes, ses robes sont longues et voluptueuses. Légèreté, fluidité. Elles bougent sous le vent, elles sont en mouvement. Dans ce décor paradisiaque, les pieds sur le sable chaud, le soleil brulant sa peau, la grandeur des couleurs la mettant sincèrement en valeur…

Et puis… Paris. Paris tout gris, Paris vive la pluie. Difficile de devenir une Princesse nu pieds, dans cet environnement, mais je peux toujours essayer. Loin de l’été, loin de Paris plages et d’autres bars avec transats et compagnies, j’aimerais tenter : le Comptoir Général. Bar à l’ambiance tropicale, petite touche pour devenir une princesse Soleil tout comme elle.

Et pour la tenue, je souhaiterais porter :

Une robe rouge Zara, addiction quand tu nous tiens. Longue, velours et joli décolleté. Elégante, moderne et adaptée. Avec à la taille une ceinture boucle spirale Mango, en forme de coquillage et sur la tête un turban torsadé PrettyLittleThing.

Assortie aux « Décolleté 554 Vernis, rouge » de Louboutin. Sans oublier le sac parfait Acrylic Luna, Cherry Quartz de Cult Gaïa.

Andrés Jim capture Maria Jimenez Torres

La lumière est belle, presque éternelle. La mannequin est élégante, gracieuse, harmonieuse. Sa robe a un tombé parfait. En regardant cette photographie de mode, je vois une Princesse apaisée, en train de méditer pour un monde tout en beauté, en délicatesse et finesse.

Pour me donner son allure mais version Paris il fait froid la nuit, voici ma sélection :

La robe en satin « Regina » de Nanushka, assortie à un collier en bois Topshop et les parfaites petites mules à talons sculptés. Et parce qu’il vaut mieux prévenir que guérir, le caban Alba Léopard de Mirae sera la dernière pièce parfaite qui comblera cette tenue, pour donner un mood wild, désert, Princesse Soleil.

Et pour le lieu ? Je choisis la Fondation Louis Vuitton, à la galerie « Inside the Horizon ». Loin du désert, loin de la chaleur, mais la possibilité de jouer avec les lumières.

L’extrait numéro 1 est fini. Restez connectés pour le prochain.

See you,
Hoa.

Articles similaires

L’univers d’Ylenia Cuellar

Johanna

Être Princesse en Tulle à Paris

Hoa

TOP 5 : Mes shootings préférés de 2018

Johanna

Leave a Comment