Campagnes Images

Balenciaga chassée par les paparazzi

Balenciaga a le don de faire parler d’elle ces derniers mois, impossible d’avoir loupé le phénomène autour de la marque. Une frénésie démesurée, mais finalement à laquelle on finit par succomber. Des trainer speed aux ultras populaires Triple S, Balenciaga réussit à être l’une des marques les plus tendances du moment et soigne sa communication en nous proposant des campagnes toutes plus hors normes les unes des autres.


Balenciaga met le mauvais goût à la mode

 

Balenciaga surf sur la tendance du « mauvais goût » et du hors normes notamment avec ses célèbres Triple S, des dad shoes que personne n’aurait imaginé porter il y a quelques années et à en croire le dernier défilé, ils ne souhaitent pas abandonner cette tendance pour le moment puisqu’on a pu découvrir leurs toutes dernières sneakers les Track toujours dans le même esprit.

Une campagne pas comme tout le monde

 

La marque n’est pas à sa première campagne atypique, on se souvient de la précédente, signée Robbie Augspurger, où les modèles presque trop normaux posaient en toute simplicité, comme sur de vieilles photographies de famille des années 80-90. Comme un retour dans le temps où les couleurs ne s’accordaient pas nécessairement et semblent pourtant ultra stylées aujourd’hui.

Comment présenter une collection printemps / été 2018 chez Balenciaga ? Rien de plus simple, pour ne pas faire comme tout le monde, ce qui est déjà un atout énorme, la marque nous propose une dizaine de clichés totalement hors du commun.

Pour l’occasion, elle a fait appel à l’agence Bestimage, spécialisée dans la presse people, autrement dit ce n’est autre que de vrais paparazzi qui ont capturé l’ensemble de la campagne et on s’y croirait vraiment.

Les modèles habillées par Lotta Volkova, l’une des stylistes les plus prisés, sont chassées par les paparazzi et cherchent désespérément à fuir leurs objectifs. Mettant en premier plan différents sacs à main pour dissimuler leurs visages. Une mise en scène réellement originale sans surplus, puisqu’elle nous montre le vêtement dans un environnement familier à tous.

Capturer près de la boutique de l’avenue Montaigne et de la rue Saint-Honoré, la campagne se veut naturelle et originale, sans poses et sans cadrages parfaits. Certaines photos ne mettent finalement pas le vêtement en avant et servent sûrement plus à faire parler de la campagne, en attisant la curiosité de potentiels clients.

Johanna, x

Articles similaires

Valentino SS18 devant l’objectif d’Inez & Vinoodh

Hoa

Un défilé enchanté chez Chanel

Johanna

La nouvelle femme Chloé est Nomade

Johanna

Leave a Comment