Histoires Photographes

3 souvenirs évoqués par 3 photographies de Kristian Schuller

Il y a peu de temps, le travail de Kristian Schuller nous a émerveillé, nous a transporté dans son spectacle enchanté et dans ses mises en scènes grandioses. Aujourd’hui encore, on ne peut qu’apprécier ce qu’il fait, ce qu’il crée.  Parce que chaque chose nous renvoie à des moments, des souvenirs, des symboles de notre vie, on a sélectionné 3 de ses photographies, incontestablement tendance, complètement rouge addict afin d’évoquer trois moments passés.


Le gang’s girl sur une plage à Los Angeles

 

Toutes vêtues de rouge, comme une bande de copines, les mannequins courent sur la plage. Leurs robes légères soulignent leurs mouvements et leurs courbes. La couleur nous submerge. La volupté, la sensualité, le vêtement dans l’espace. Le style Kristian Schuller est reconnaissable. Tout est délicatement crée, tout est parfaitement dosé.

Comme…

La robe longue rouge que tu t’es acheté cet été. Au premier coup d’oeil, tu as complètement craqué, le coup de foudre assuré. Comme une évidence, une destinée, vous étiez faites pour vous rencontrer. Quand tu l’as enfilée, le temps s’est arrêté. Après un oeil sur ta silhouette entière, deux battements de coeurs ont sauté, et tu as vu ton regard dans le miroir. Un peu comme dans les séries humoristiques, lors de la révélation suprême, la caméra a zoomé sur ton visage, des étoiles sont apparues. Illumination, tu as su. En voyant la photographie de Kristian Schuller, tu te rappelles virevolter dans cette magnifique robe rouge, quand le soleil faisait briller ta peau, quand la journée ne se finissait jamais.

Amanda Jean Murphy, reine impériale

Amanda Jean Murphy est d’une beauté incontestable. La photographie est en all over rouge. Le décor, son maquillage, son vêtement. Amanda nous fait penser à une reine du rouge, une majesté puissante, élégante, intense.

Comme…

Narnia. Tu te remémores le premier volet. Encore enfant à cette époque là, hypnotisée par ce monde fantastique, captivée par la Sorcière blanche. Alors oui certes, elle est la méchante, celle qu’il faut contrer et mener la bataille, mais malgré cela, dans tes souvenirs, la Sorcière blanche avait une sacré aura, un charisme démentiel, une force impressionnante.

Sophia ak Friesen pour Hunger Magazine

 

Jouant sur le contraste du rouge éclatant et du décor sombre, évoquant la contradiction entre la supposée beauté et ce qu’elle n’est pas, Kristian Schuller s’approprie un décor plutôt insolite, légèrement sale et lugubre, pour en faire une photographie, remplie de mélancolie et de questionnements. Que fais la mannequin ici? Pourquoi une petite voiture avec elle? Que ressent-elle? Qu’importe la signification, parce que dans tous les cas, l’émotion est là.

Comme…

Ton « after » soirée. La veille, apprêtée, habillée comme jamais, tu avais sortie LA tenue. Toute contente de tes vêtements, satisfaite de ton maquillage, prête à célébrer, tu es partie plus sereine que jamais. Mais parce qu’une soirée est toujours ponctuée par des aventures inattendues, tu es partie en after après une soirée en boite de nuit, malgré la promesse de ne pas le faire. Seulement voilà, le froid t’a paralysé, le trajet a coupé ton élan de détermination, et arrivée dans l’appartement de ton pote Rémi, tu t’es écroulée sur son canapé. Sieste assurée. La photographie de cette femme écroulée sur le banc te rappelle ton état physique, voire ton état d’esprit. Aucune force en toi, aucune volonté de continuer.

Chaque photographie de Kristian Schuller éveille nos sens, surprend nos émotions. Addict au rouge, on adore qu’il l’utilise aussi brillamment. On admire son travail, et c’est pour cette raison qu’associer des souvenirs de sa vie à ses photographies est en quelque sorte amusant.

See you, 
Hoa. 

Articles similaires

À l’époque de Monsieur Christian Dior…

Hoa

Les rues pleurent Nabile Quenum

Johanna

Joelle Grace, sélection de mes coups de coeur

Hoa

Leave a Comment