Campagnes Images

Kaia Gerber, l’étoile montante de la mode

Tout au long de sa vie, on croise des centaines de personnes, des milliers de physiques. Au travail, en soirée, au coin d’une rue, les rencontres s’enchainent, s’accumulent, se mélangent. Parfois marquants, différents, touchants, certains visages restent ancrés dans notre esprit, comme des souvenirs inoubliables, comme des ombres venues nous hanter à jamais. Mais il y a aussi ceux dont on ne se souviendra jamais, ceux aperçus si vite, ceux qui ne sont pas destinés à nous émouvoir. Et puis il y a celui de Kaia Gerber, le visage dont tout le monde parle. Mémorable. Angélique. La jeune femme fera la couverture de février pour Vogue Paris. L’occasion pour nous de vous en parler, et de revenir sur les instants mode de l’étoile montante.


Kaia gerber, un héritage non DISSIMULÉ

 

Kaia Gerber, fille (et portrait craché) de la célèbre Cindy Crawford et Rande Gerber a fait son entrée fracassante et remarquable sur les podiums de la dernière Fashion Week. Après avoir posé pour TeenVogue et Versace kids à l’âge de 10 ans, l’enfant prodige maintenant âgée de 16 ans entre dans la cour des grands, et devient un des mannequins les plus en vue du moment.

Ressemblance frappante avec sa mère, héritière de ses longues jambes et de son sourire lumineux, Kaïa est aujourd’hui celle qui fait rêver beaucoup de monde. Physique ravageur, beauté à couper le souffle. Avantage ou inconvénient d’être la fille d’une des Supers Models, l’héritage est là et ça se voit. En la regardant défiler sur les podiums, débarquer de son pas décisif, affirmer sa silhouette longiligne, on se remémore sa maman il y a 20 ans.

Rien ne semble avoir l’audace de lui résister. Avec déjà plusieurs campagnes à son actif, on ne doute pas de la grande carrière qui l’attend. On voit déjà son succès monter en puissance, et sa beauté continuer de nous chambouler.

Fashion Week SS18

 

Des débuts sur les podiums, mais pas des moindres. Pour les collections SS18, la jeune mannequin défile pour les plus grandes marques, les plus grands noms. Version tradition américaine chez Calvin Klein, panthère sauvage chez Versace, elle est telle une poupée pour Bottega Veneta. Karl Lagerfeld fait appel à elle aussi bien pour Chanel que pour Fendi, tandis qu’Isabel Marant, Saint Laurent et Off White jouent à changer sa silhouette par des volumes. Elégante chez Valentino, féminine chez Chloé, sportive chez Fenty x Puma… Alexander Wang, Coach, Moschino, Marc Jacobs, Prada, Miu Miu… Sa présence se remarque, son charme opère, sa splendeur fait effet.

Marc Jacobs 

 

Ambassadrice depuis 2016 des produits de beauté Marc Jacobs ainsi qu’égérie du parfum « Daisy », Kaia Gerber apparaît comme une source d’inspiration pour le créateur. Pour la promotion du maquillage, David Sims réalise des photographies avec une Kaia aux cheveux crêpés, bouffants, et imposants. Tandis que cette campagne mélange vivacité et coloris pops, on retrouve une touche estivale, une ambiance rafraichissante, une Kaia innocente et ravissante pour « Daisy Marc Jacobs. »

Alexander Wang

 

Pour sa campagne Printemps été 2016, Alexander Wang a aussi fait appel à Kaia, à son physique, et à sa it girl attitude. A l’image de la marque, plus street style et sportswear, Kaïa exprime la jeunesse, son dynamisme et sa légèreté.

Omega

 

Kaia réalise son rêve : « devenir mannequin comme maman ». Elle marche dans les pas de sa mère et ainsi, devient également égérie Oméga. Pour cette occasion et notre plus grand plaisir, notre émerveillement, Kaia passe devant l’objectif de Peter Lindbergh. On se remémore le travail qu’il avait fait avec Cindy, on se souvient parfaitement, idéalement, merveilleusement, le cliché des Supers Models.

Accompagné de sa montre, Kaia est d’une beauté pure. Typiquement en noir et blanc, typiquement profond, la signature de Peter Lindbergh est là. Il réalise un portrait d’une telle intensité, d’une telle sublimité. Faisant ressortir toute la délicatesse et l’harmonie des traits de Kaia, on est complètement absorbé. Mais le mannequinat est une affaire familiale, tout comme son père et sa mère, le grand frère ainé Presley l’est aussi. Pour sa campagne, Omega réunit la famille, et Peter Lindbergh capture sa magnificence. Résultat élégant, résultat prenant. Rien ne dénote.

Calvin Klein

 

Raf Simons, directeur artistique de Calvin Klein, engage pour sa campagne SS18 non seulement l’icône montante mais aussi son frère. Comprenant l’influence du duo, captant sa puissance et sa sincérité. Très proches, Kaia et Presley paraissent comme deux enfants prodiges. La campagne les met en avant, souligne leur complicité, et leurs visages parfaits.

Vogue Paris

 

Il fallait s’y attendre. Son succès en évolution, venant faire concurrence à toute la team Kendall Jenner et Bella Hadid, Kaia fait la nouvelle couverture de Vogue Paris pour février. En avril 2016, elle réalisait sa première couverture dans le magazine aux cotés de sa mère. Aujourd’hui, seule, fière, exquise, elle pose en Saint Laurent. Presque comme une consécration, Kaia fera parler son aura, son magnétisme sous l’objectif de David Sims.

On a hâte de voir ce qu’il y a après la couverture. On a hâte de découvrir les photographies, de succomber à l’univers, d’être envouté par sa beauté. Il reste encore quelques jours à attendre, puisque Vogue Paris édition février 2018 sera en kiosque le 26 janvier prochain.

See you,
Hoa.

Articles similaires

Togeth’her, 33 femmes iconiques en couverture de Vogue

Johanna

Le nouveau visage de Saint-Laurent

Johanna

5 raisons d’aimer la campagne SS18 d’Isabel Marant

Hoa

Leave a Comment