Tendances

Make up Nude : tendance éternelle

« La beauté naturelle prend au moins deux heures devant un miroir»

Pamela Anderson.


La beauté naturelle, voilà ce que la plus part des femmes recherchent.  L’aspiration à être belle, sans maquillage, sans superficie et sans artifice. 

 

Le « nude » est notamment apparu il y a une vingtaine d’années, avec les pubs Kate Moss pour Calvin Klein : le style minimaliste, en parfait accord avec son maquillage presque nu nous donnait cette euphorie de la beauté naturelle. Où le teint uni rayonnait et, d’une manière douce et délicate, les lèvres effacées surprenaient. Kate Moss resplendissait. Et le « nude » ne faisait que commencer.

Kate Moss  pour Calvin Klein
Qu’est ce que le make up nude ?

 

Faire un teint nude, consiste à faire un maquillage très naturel, très light, qui se rapproche au plus de la réalité, tout en la sublimant. Exploiter les traits et les ombres du visage, sans jamais les gâcher. Donner un rendu make up donnant l’illusion qu’on ne porte rien.

Dans la photographie de mode, l’expression de la tendance rude est présente par le maquillage, ainsi que par l’émotion qui en ressort.

 

Les modèles, au teint parfait, à l’allure naturelle, et à la beauté innée, expriment dans leurs expressions tout ce que le nude souhaite nous dire. De la douceur, de la féminité, de la sensibilité.

@olivermumm

Que ce soit par le style de la photo, comme une retouche légèrement vintage, un peu vieillie, ou presque inexistante, donnant à la photographie un naturel explosant de douceur. Ou par la simplicité des décors : sans aucun superflu, la concentration se fait uniquement sur le portrait du mannequin, nous emmenant dans un sentiment apaisant. Nous absorbant dans une sensation pure.

De gauche à droite : @ray.litsala ; @_andrearose_ ; @sailoralex ; @mariefabriphoto

 

Le nude nous emporte dans un univers où nature et finesse se mélangent. Où l’émotion nous prend et en vient  presque à nous couper la respiration.

Omnibulé. Absorbé. Le naturel à l’état pur.

 

@piergab
Comment ce make up est apparu ? 

 

Quand le nude est apparu dans les années 90, cette tendance suivait une période très haute en couleur. Les paillettes et les matières brillantes étaient à la mode, et la femme forte et assumée s’exprimait aussi à travers le maquillage. Du fard à paupières aux couleurs électriques, en association avec la bouche d’un rouge prononcée ou d’un rose brillant, la tendance maquillage était tape à l’oeil.

Le nude était alors une parfaite réponse à cette tendance casi ostentatoire. Venant calmer les couleurs et apaiser les traits, le nude venait nous submerger de naturel. Et cela faisait du bien. Une nouvelle vision de la beauté plus douce, prête à entrer dans les codes de la société. Une nouvelle vision de la femme, qui n’avait pas besoin d’en rajouter des couches et des couches pour faire rayonner sa splendeur.

Tendance éternelle, toujours en évolution, mais se basant sur le même principe, le make up nude aujourd’hui est travaillé. Les ombres sont accentuées pour structurer le visage, les pommettes sont mises en valeur, la bouche est légèrement rosée.

L’anti Kylie Jenner. Le contraire de la génération Kardashian. L’opposé du ultra make up.

 

Le nude répond en douceur et en subtilité aux autres tendances contouring, sourcils ultra dessinés, bouche surdimensionnée… à toutes les tendances esthétiques anti naturelles et très marquées.

A sa manière, il s’exprime de lui même face à un monde où le « toujours plus » est de rigueur. A sa manière, le nude affirme le « Less is more ». A sa manière, le nude se revendique sans être ostentatoire.

Parce que oui, la femme est belle. Sublime de nature, magnifique sans rajout, éclatante pour toujours.

 

See you, 
Hoa. 

Articles similaires

Du rose, encore du rose, toujours du rose

Hoa

Quelles paillettes selon ta soirée du nouvel an ?

Hoa

Le plastique c’est chic, mais pas n’importe où

Johanna