Évènements

Irving Penn au Grand Palais

Irving Penn aurait fêté ses cent ans cette année. Pour cette cette occasion Le Grand Palais, en collaboration avec The Irving Penn Foundation, accueille grâce au Metropolitan Museum of Art et la Réunion des musées nationaux, 235 tirages du talentueux photographe jusqu’au 29 janvier 2018. nous proposant ainsi de découvrir ou redécouvrir l’oeuvre de l’un des plus grands photographes de mode.


Son parcours 

 

Fils d’un horloger et d’une mère infirmière, Irving Penn étudie le design à la Pensylvania Museum School of Industrial Art de 1934 à 1938. Il s’imagine d’abord peintre et grâce à quelques dessins revendus au Harper’s Bazaar, il finit par s’acheter son premier appareil photo : un Rolleiflex (appareil bi-objectif fabriqué à partir de 1929).

En 1943, alors âgé de 26 ans, il rejoint l’équipe du très célèbre magazine Vogue US. Engagé par Alexandre Libermann, directeur artistique qui lui offrira une place en tant qu’assistant. Inséparables, ils travailleront en étroite collaboration pendant des années. Irving Penn nous dévoilera en octobre 1943 sa première couverture pour Vogue US, suivront 160 couvertures pour le magazine durant 50 ans.

Considéré comme un maître absolu de la photographie, Penn accordera durant toute son œuvre une importance à chacun de ses modèles et travaillera uniquement en studio.

Sa femme et muse Lisa Fonssaguires nous le confirmera au travers d’une courte vidéo prise en 1971, on y voit Irving Penn monter un studio portable en plein décor marocain.

Video D’IRVING PENN EN 1971

 

De New York à Paris

 

Après l’exposition à New York qui s’est terminée en juillet 2017, on le retrouve pour la seconde fois à Paris. C’est le Grand Palais qui accueille toutes ses œuvres et lui consacre la plus importante des expositions de sa carrière.

Les photographies de « Mister Penn » comme l’appelaient ses six assistants, nous éblouissent dès notre entrée dans le musée. On retrouve des visages mythiques : Hitchcock, Audrey Hepburn, la célèbre photographie de Picasso ou encore ses célèbres natures mortes, tout y est.

On découvre comment cet homme a réinventé la photographie de mode de l’époque, il a osé rompre les codes et imposer un style propre à lui-même. Indissociable de son travail, la lumière avec laquelle il aimait travailler reflète sur le visage de chacun de ses modèles. C’est là sa force, là où d’autres n’ont pas su se distinguer, il réussit à nous transmettre de réelles émotions, à rendre vivantes chacune de ses photographies.

La qualité, le perfectionnisme et l’élégance retranscrits dans tous ses portraits inspirent nombreux photographes, stylistes ou encore acteurs de notre génération.

De Jean Paul Gaultier à Dita Von Teese, tous reconnaissent l’immense talent de cet artiste.

Irving Penn, du 21 septembre 2017 au 29 janvier 2018,Grand Palais, Galeries nationales, 3 Avenue du Général Eisenhower 75008 Paris

Johanna, x

Articles similaires

Report défilé Julien Paoletti

Johanna

Une journée avec… Eymeric François

Johanna

Le Royal Monceau reçoit « In Fashion »

Johanna

Leave a Comment